En date du 11 décembre 2020, la Commission Nationale de Protection Sociale (CNPS) a  tenu la 6ème Assemblée Générale sous la présidence de Son Excellence Monsieur le Président  de la République du Burundi et Président de la Commission Nationale de Protection Sociale.

 

Cette Assemblée Générale de la  Commission Nationale de Protection Sociale avait l’objectif d’informer  aux membres de la Commission Nationale de Protection Sociale  leurs missions et le rôle des organes des organes auxquels ils font partis avec aussi  un bref aperçu sur les innovations de la nouvelle loi sur la de Protection Sociale promulguée le 12 mai 2020 ainsi que les grands chantiers du secteur de la protection sociale. Les orientations et les perspectives d’avenir du secteur de la protection sociale ont été aussi données.

Dans son Discours de lancement des travaux de cette Assemblée Générale , Son Excellence le Président de la République du Burundi et Président de la Commission Nationale de Protection Sociale a d’emblée signalé que les Ministères clés composant le Comité National sont chargés d’assurer la cohérence et la synergie de l’action gouvernementale en matière de protection sociale et que les Experts provenant de ces ministères et partenaires sectoriels forment le Comité Technique, les Gouverneurs de Provinces et les Administrateurs communaux président respectivement les Comités Provinciaux et Communaux.

 

Evariste NDAYISHIMIYE, le Président de la Commission Nationale de Protection Sociale est revenu sur  l’adoption de la Politique Nationale de Protection sociale en 2011 preuve qui a confirmé la volonté gouvernementale d’aller encore plus loin car l’objectif de cette Politique est d’assurer progressivement une couverture de protection sociale convenable pour tous, a-t-il précisé.

 

S E a souligné en plus que la Politique Nationale de Protection Sociale est un outil d’harmonisation et de synergie de toutes les interventions en matière de protection sociale et les objectifs de cette politique sont inscrits dans le « Plan Nationale de Développement :2018-2027 » plus précisément à l’orientation stratégique n°2 en son axe d’intervention n°6, a-t-il martelé.

 

Avant de remercier tous les acteurs du secteur de protection sociale, le Président de la République du Burundi Evariste NDAYISHIMIYE a exhorté encore une fois  les membres de la Commission, les partenaires techniques et financiers ainsi que toutes les parties prenantes à travailler en synergie dans ce cadre multisectoriel et multidisciplinaire qu’est la Commission Nationale de Protection Sociale et son Secrétariat Exécutif Permanent. S E a demandé aux Ministres membres du Comité National, que lors des descentes ou évènements, leurs discours intègrent le volet protection sociale. Au regard des axes de la Politique Nationale de Protection Sociale, le  Président de la CNPS Evariste NDAYISHIMIYE a pu affirmer que les mouvements associatifs notamment les coopératives peuvent être un pôle de développement de la protection sociale. Il a demandé aux Gouverneurs et Administrateurs, présidents des organes au niveau déconcentré d’instruire les leaders des coopératives et autres associations pour qu’ils adhèrent aux programmes existants de protection sociale, surtout pour le cas de l’assurance en santé : l’adhésion aux Mutuelles communautaires de santé.

 

Le Ministre de la Solidarité Nationale, des Affaires Sociales, des Droits de la Personne Humaine et du Genre, dans son allocution, a fait savoir qu’ il importe d’informer les membres des organes de la Commission Nationale de Protection qui sont relativement nouveaux sur la Politique Nationale de Protection Sociale, le rôle et les missions des organes de la Commission Nationale de Protection Sociale dans le but d’ assurer pleinement leurs fonctions.

Hon. Imelde SABUSHIMIKE  a signalé en plus que dans le sens de la coordination  des interventions, la démarche évolutive interpelle à examiner le processus de mise en œuvre de la Politique Nationale de Protection Sociale et des recommandations arrêtées lors des précédentes Assemblées. Son souhait est que par l’action conjointe des organes composant le cadre institutionnel de la Commission Nationale de Protection Sociale, entendons ici le Comité National, le Comité Technique, les Comités Provinciaux et les Comités communaux, les programmes stratégiques de la Politique Nationale Protection Sociale parviennent à relever la capacité de résilience de la population face aux innombrables chocs naturels et sociaux.

 

Confiante des étapes satisfaisantes déjà atteintes dans le domaine de la protection sociale, Imelde SABUSHIMIKE est fière aussi de l’action de coordination exercée par le Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale, organe technique d’appui au quotidien de la mise en œuvre des programmes, sous le financement du Fonds d’Appui à la Protection Sociale. Elle aussi a salué  les efforts considérables déployés par les partenaires techniques et financiers du secteur de la protection sociale dans notre pays pour la réalisation des programmes de protection sociale.

 

Séverine Girou, chef de programme au PAM qui a représenté le PAM, partenaire chef de File des Partenaires en protection sociale, dans son allocution a   d’abord  remercié Son Excellence le  Président de  la  République  et Président de la Commission Nationale de la  pour avoir honoré de sa présence les travaux de cette assemblée générale. Nous remercions. Elle a également remercié  le  Gouvernement du Burundi pour tous  les  efforts fournis  pour que la protection sociale soit une  réalité  au  Burundi. Elle a en plus remercié  tous  les autres  partenaires techniques  et  financiers,  tant  nationaux  qu’internationaux,  pour  leur  engagement  dans  le développement du secteur de la protection sociale au Burundi. L’ENGAGEMENT DU PAM est de collaborer pour protéger la population du Burundi contre les chocs et les difficultés de la vie  auxquelles elle peut avoir à faire face, en mettant en œuvre des mesures telles que l’assistance sociale  pour  les  pauvres,  l’assurance  sociale  pour  les  vulnérables,  et  la  justice  sociale  pour  les marginalisés a-t-elle martelé. L’intime conviction de ce partenaire chef de file  est que le travail en synergie de toutes les parties prenantes,  en appui au gouvernement du Burundi, pourra amener le pays et son peuple  à réaliser un développement intégral et inclusif de toute la population  les Burundaise sans exclusion ni discrimination.

Signalons à toutes fins utiles que l’Assemblée Générale s’est terminée sur des échanges fluctueux entre les membres de la Commission Nationale de Protection Sociale.

Arcade NIMUBONA Secrétaire Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale, orateur du jour, dans sa présentation  a articulé sur les points suivants : la politique Nationale de Protection Sociale au Burundi, le cadre institutionnel de sa mise en œuvre, les grandes réalisations par rapport à cette politique, les recommandations issues des Assemblées Générales précédentes ainsi que les perspectives d’avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale(SEP/CNPS)

La protection sociale est définie comme un ensemble de mesures publiques ou privées qui visent à réduire la pauvreté et les vulnérabilités économiques et sociales. Cet ensemble de mesures concourent à assurer à la population une sécurité minimale du revenu, à faciliter l’accès aux services de base et à aider les ménages à mieux gérer les risques auxquels ils sont confrontés.

Follow Us

Subscribe

Entrez votre email et nous vous enverrons les dernières informations et plans.