Au Burundi, certains programmes contributifs de sécurité sociale existent depuis plusieurs années. Ils sont des systèmes d’assurances sociales basés sur l’emploi financés par l’employeur et l’employé comme la Mutuelle de la Fonction Publique, Institut Nationale de Sécurité Sociale, et l’Office Nationale des Pensions et Risques Professionnelles pour les fonctionnaires, les magistrats et les agents de l’ordre judiciaire.

Constatant une couverture partielle de ces programmes et systèmes de sécurité sociale, le Gouvernement du Burundi a adopté en 2011 , une politique nationale de protection sociale dans un but de construire un socle de protection sociale convenable pour tous.

Il est né de cette politique nationale un cadre institutionnel : c’est une commission nationale de protection sociale intersectorielle, présidée par SE Monsieur le Président de la République, avec des comités au niveau national, provincial et communal et un Secrétariat Exécutif Permanent(SEP/CNPS) qui appui techniquement cette commission.

En 2015, le Gouvernement a mis en place un Fonds d’Appui à la Protection Sociale(FAPS) destiné à financer les programmes de protection sociales et les organes de la commission.

Secrétariat Exécutif Permanent de la Commission Nationale de Protection Sociale(SEP/CNPS)

La protection sociale est définie comme un ensemble de mesures publiques ou privées qui visent à réduire la pauvreté et les vulnérabilités économiques et sociales. Cet ensemble de mesures concourent à assurer à la population une sécurité minimale du revenu, à faciliter l’accès aux services de base et à aider les ménages à mieux gérer les risques auxquels ils sont confrontés.

Follow Us

Subscribe

Entrez votre email et nous vous enverrons les dernières informations et plans.